Après un lent démarrage en début d’année, les achats de véhicules réalisés par les entreprises ont repris leur marche en avant. Depuis trois ans, c’est en effet aux flottes automobiles que l’on doit la progression du marché automobile en France. Explications.

Le trou d’air constaté en janvier et février dernier n’aura donc pas duré ; les ventes de véhicules aux entreprises ont repris au mois de mars leur rôle de locomotive du marché automobile français. En progressant de + 9,7 %, les immatriculations réalisées par les professionnels marquent ainsi le retour au premier plan des flottes dans les achats de véhicules en France.

Reste que sur l’ensemble du 1er trimestre, ces immatriculations de véhicules en entreprises sont en légère baisse, – 0,8 %, souligne l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE). « Contrairement à 2016, où le marché entreprise tirait clairement l’activité automobile nationale, c’est aujourd’hui le segment des ménages qui profite aux ventes de voitures en France, note l’OVE. Et cette année dans les flottes, ce sont les véhicules utilitaires plus que les voitures particulières qui tirent les ventes ».

La fin d’une époque qui a vu les entreprises prendre les commandes du marché automobile ? Pas sûr car la comparaison avec la même période de 2016 qui a été très active est légèrement faussée.

En 2016 en effet, les entreprises ont littéralement fait bouger le marché automobile. Pour preuve, les achats réalisés par les entreprises ont progressé de 9 % à 467 294 unités quand ceux opérés par les ménages n’ont augmenté que de 1 %. Si bien qu’au bout du compte, les particuliers n’ont plus représenté l’an passé que 49,5 % des achats de voitures contre 51,5 % l’année précédente… et 75 % il y a encore une quinzaine d’années.

http://www.lopinion.fr/edition/economie/entreprises-dominent-toujours-marche-automobile-124751