Rechercher

Quand la transition énergétique s'invite dans la Car Policy

Dernière mise à jour : 3 nov.

Retravailler sa car policy consistait historiquement à revoir la liste des véhicules proposés aux collaborateurs. Combiné aux mots « transition énergétique », le chantier prend pourtant une tout autre envergure.

En effet, intégrer la transition énergétique, c’est avant tout repenser la mobilité de manière macro, en utilisant tous les moyens mis à disposition de l’entreprise pour réduire son empreinte carbone directe ou indirecte.


Ce chantier sort alors du périmètre classique de la gestion de flotte, car tous les acteurs sont concernés :


  • RSE

Catalyseurs légitimes des projets visant à retravailler, améliorer l’empreinte carbone de l’entreprise et la réduction des émissions polluantes, les départements RSE sont souvent démunis tant le sujet impacte l’entreprise, et qui plus est avec une intensité émotionnelle forte tant la voitures déchaîne les passions. Ce département n’en demeure pas moins un réel atout pour faire évoluer son organisation et accompagner la transition énergétique dans toutes ses déclinaisons.


  • Métier et Commerce

Abordons le métier dont les contraintes se prêtent plus ou moins à basculer vers des véhicules plus vertueux d’un point de vue carbone. Le premier levier consiste à repenser son organisation. La crise Covid a démontré que l’on pouvait faire du commerce, du conseil, de la gestion de projet ou des réunions à distance. Le modèle du présentiel n’est pas mort, bien au contraire, mais intégrer une part de rendez-vous en distanciel ne semble plus inconcevable et agit de manière directe sur le roulage et donc les émissions.


Pour les métiers de la logistique ou d’intervention sur site, la tâche est plus compliquée, car le besoin de mobilité devient une obligation de mobilité. L’étude consiste alors à revoir les modalités d’intervention. Ainsi des techniciens dépanneurs en milieu urbains, aujourd’hui en thermique, peuvent passer en mobilité électrique à 4 aussi bien qu’à deux-roues, les livreurs en triporteur électrique, voire à vélo cargo. Le milieu urbain fourmille déjà d’initiatives qui ne résolvent pas toute l’équation, mais qui font bouger les lignes dans un milieu ultra carboné.


  • RH, C&B et Marque employeur

Les équipes en charge de la marque employeur et la politique de rémunération sont autant impliqués, car le véhicule demeure un outil d’attractivité et de rétention. Pour autant, son attrait n’est plus universel et de nouveaux profils de talents ont vu le jour, cherchant des employeurs engagés sur les sujets environnementaux et proposant des solutions plus individualisées. Le modèle « taille unique » ne satisfait plus tous les collaborateurs. En effet, proposer un véhicule crée aussi légitimement l’envie de l’utiliser. Est-ce le rôle de l’entreprise de favoriser une pratique carbonée quand, dans le même temps, elle se fixe des objectifs de réduction de son empreinte ? Le crédit mobilité ouvre des nouveaux horizons pour répondre à ces nouveaux usages.

Les équipes RH devront ensuite intégrer à la charte Conducteur seconde partie de la car policy les nouvelles règles et usage autorisés avec ses véhicules électriques.


  • Finance

L’arrivée de véhicules électrifiés mobilise aussi les équipes Finance : la gestion de la recharge impose de financer le déploiement d’infrastructure, définir un budget d’investissement, négocier avec ses bailleurs, revoir le mode de financement pour valider que celui utilisé est encore pertinent pour ces nouveaux véhicules, etc.


  • Communication

La résistance au changement est naturelle chez l’être humain. Déconstruire les idées reçues, expliquer, accompagner, répondre aux questions légitimes implique de faire monter à bord la communication et les membres de l’équipe projet pour faciliter la conduite du changement.


  • Achats

Les achats ne sont pas en reste tant que chacune des décisions prises en amont influe sur le nombre de nouveaux partenaires à intégrer : fournisseurs de bornes B2B, B2C, pass de recharge, choix de modèles de véhicules électriques ou hybrides, etc.


  • Servies Généraux, parc auto chef de projet

Les équipes Services Généraux ou gestion de projet portent souvent le projet et son déploiement opérationnel.


Après plus de 50 missions réalisées pour accompagner cette transition énergétique de la mobilité, nous avons acquis une certitude : dans un projet de transformation d’une telle ampleur, seule une coordination pluridisciplinaire combinée à une approche globale permet de faire avancer le sujet autant que les mentalités.



47 vues0 commentaire